L'actualité 

Une université allemande a découvert un nouveau principe actif contre le parasite varroa qui décime les colonies d'abeilles, une nouvelle qui peut réjouir les apiculteurs. Le produit pourrait être sur le marché dans les cinq ans.

 

L'Institut pour la recherche apicole de l'Université de Hohenheim situé à Stuttgart, en Allemagne, a découvert que le chlorure de lithium a pour effet de tuer les parasites. Selon les premiers résultats, la substance n'aurait pas d'effets secondaires sur les abeilles, ni d'impact sur la qualité du miel.

Collaboration avec la Suisse

Le centre de recherche apicole de Liebefeld (BE) est prêt à collaborer avec l'Université de Hohenheim pour mener des tests en Suisse qui intègrent cette nouvelle substance active.

Les essais n'en sont toutefois qu'à leurs débuts. Des tests doivent en effet encore préciser les doses à administrer aux ruches et vérifier la totale absence d'effets secondaires sur les abeilles et les larves ainsi que sur les utilisateurs. Les apiculteurs devront encore patienter près de cinq ans avant de pouvoir disposer de ce nouveau médicament.

ats/nk

 

Pour plus de détails, lire le communiqué de presse de l’Université de Hohenheim   (en allemand) ou l’article scientifique y relatif publié dans Scientific Report   (en anglais).