Nid d'abeille sauvage Nid d'abeille installé depuis quelques semaines

Quand la ruche devient trop peuplée, une grande partie de la population décide de partir, accompagnée de leur reine, à la recherche d'une nouvelle demeure. Ces milliers d'abeilles se posent, en formant une boule compacte (essaim), généralement sur une branche d'arbre. Elles y resteront entre 1 et 4 jours avant de redécoller en direction d'un logement adapté.

Dans l'ancienne colonie, les abeilles restantes ont anticipé ce départ en élevant une nouvelle reine qui naîtra dans quelques jours. L'essaimage est donc le moyen naturel de reproduction des abeilles.

En risquant de ne pouvoir récupérer ses abeilles et de voir la récolte de miel prétéritée, l'apiculteur combat l'essaimage par divers moyens (division des ruches, création d'essaim artificiel, changement des reines tous les 2 à 3 ans, augmentation du volume de la ruche, ...). Mais parfois la nature est la plus forte et si un essaim se pose dans votre jardin, ne paniquez pas et ne le détruisez pas ! Gorgées de miel, les abeilles sont alors peu agressives. Faîtes appel à un apiculteur de votre région qui sera certainement heureux de venir le récupérer et le placer dans une ruche.

Sous nos latitudes, la saison de l'essaimage s'étale, en principe, de fin avril à fin juin.

 

Nid de guêpe en formationNid de guêpes

Les deux espèces les plus répandues, la guêpe commune et la guêpe germanique, nichent généralement en terre, dans des trous de souris abandonnés. Les nids aménagés dans la haie de votre jardin ou dans votre grenier sont quant à eux habités par les espèces de guêpes les moins communes, beaucoup plus rares et qu’il faut protéger.

Les guêpes jouent un rôle très important dans le cycle naturel et dans la lutte contre les ravageurs. Une seule colonie de frelons capture journellement jusqu’à un demi-kilo d’insectes de toutes tailles. 

Ni les frelons, ni les espèces de guêpes habitant la haie de votre jardin ou contre la façade de votre maison ne vous importuneront. Seules les deux espèces communes nichant en terre vont parfois venir chiper un aliment dans votre cuisine ou directement dans votre assiette !

Les guêpes et les frelons sont en effet des insectes pacifiques, tant que nous ne les harcelons pas. Une piqûre occasionnelle n’a rien de grave, car les guêpes et les frelons injectent moins de venin que les abeilles mellifères. Le venin ne peut être dangereux que pour les personnes allergiques ou dans le cas d’une piqûre dans la bouche ou la gorge.

Un nid de guêpes n’est jamais réutilisé. L’hiver est toutefois la meilleure période si l’on souhaite colmater les éventuels trous par lesquels une nouvelle colonie de guêpes pourrait pénétrer pour construire son nid.

 

 

Nid de Frelon (Talène en  bon Vaudois) Nid de Talène

Le frelon européen (vespa crabro), aussi appelé talène en Suisse romande, est la plus grande des guêpes présentes sur le continent. Trois fois plus grand que ces dernières, il peut atteindre les 35mm. Son apparence ressemble beaucoup à ses petites cousines, tout en étant un peu plus velu et une tête souvent plus orangée.

Sa grande taille et son vol bruyant sont responsables de la crainte de la plupart des gens. Cependant, le dicton populaire qui dit que "sept piqûres tuent en cheval" est complètement faux. Sa piqûre n'est pas plus dangereuse que celle de l'abeille et il en faut une centaine pour mettre en péril la vie de l'homme. Bien sûr, les personnes allergiques aux abeilles et aux guêpes éviteront également son contact.